'L'Organisation mondiale de la santé (OMS) vous conseille de ne porter un masque de protection que si vous êtes vous-même malade (afin de protéger les autres), ou si vous devez vous occuper d'un patient COVID-19 (suspecté) (pour vous protéger en cas d'un contact rapproché). Cette ligne directrice vise à encourager l'utilisation responsable des masques de protection, vu la pénurie actuelle... C'est pourquoi les masques de protection doivent être réservés autant que possible aux situations les plus critiques.

Les patients sont contagieux pendant plusieurs jours avant l'apparition des symptômes. On se demande donc si le port de masques buccaux (faits maison) serait utile. Le port d'un masque buccal est obligatoire dans les transports publics pour éviter la propagation du virus. Comme les mesures sont assouplies, ces masques de protection seront recommandés dans les situations où une distance de sécurité ne peut être respectée.

Soyez prudents: les masques de protection n'offrent jamais une garantie à 100 %. Les mesures préventives telles que l'hygiène des mains, la désinfection et la "distanciation sociale" doivent toujours être respectées.